Mardi gras arrivant très vite, je vous propose de faire le tour des recettes scandinaves liées au début du carême.

Fastelavnsbulle, brioches danoises pour la traditions du mardi gras en Scandinavie avant le carème
©BriceRobert pour Kenwood

Reste de nos traditions chrétiennes, après la chandeleur vient le Mardi gras. Ce jour-là, on mange gras comme son nom l’indique parce qu’après vient le mercredi des cendres et le début du carême, une sorte de ramadan des chrétiens , un jeune de 40 jours avant Pâques. Même si peu de gens suivent aujourd’hui le carême, les traditions sont ancrées dans les habitudes.

En France, on a tendance à fêter ce jour avec des beignets ou des gâteaux frits. En Scandinavie, les brioches riches à la pâte d’amande font l’unanimité. Selon les pays scandinaves, ces brioches ont des noms et des garnitures différentes mais la base est la même. Autrefois, réservées au mardi gras, on en trouve aujourd’hui dès la période de Noël et jusqu’à Pâques. Avec la bible de Magnus Nilsson « la cuisine des pays scandinaves »,  j’ai affiné mes connaissances en matière de mardi gras nordique.

Un « semle » ou des « semlor » suédois

Semlor des brioches suédoises fourrées à l'amande, et si cela devenait une nouvelle tendance culinaire ?

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de ces brioches pleines de crème, elles sont très addictives. Dans le principe, ce sont des petites brioches dont on a ouvert le chapeau puis récupéré la mie. Cette mie est mixée avec du massepain (pâte d’amande) puis remise à l’intérieur de la brioche. Il ne manque plus qu’une corolle de chantilly avant de remettre le chapeau et de parsemer de sucre glace. Avant l’existence de ce petit gâteau crée au début du XVIII ème siècle, les Suédois se contentaient d’un morceau de pain coupé en double prime trempé dans du lait chaud. Cette tradition persiste avec le « hetwegge » (tradition littérale) le chaud qui cale. Les « semlor » sont servies dans une coupelle de lait chaud et la brioche gonfle avec le lait. Personnellement, j’aime les semlor sans lait mais si vous êtes amateurs de lait chaud, vous goûterez une belle expérience.

Le semmelwrap est une semla revisitée brioche du mardi gras

En Suède, les semlor ont beaucoup de succès, un peu comme les choux à la crème en France. En effet, de nombreuses variantes dans les parfums et les formes sont possibles. Un célèbre pâtissier de Stockholm Tössebageriet a lancé la mode des « semmelwrap » thème dont se sont accaparés les blogueurs et les autres pâtissiers. Avec mes cousins, nous avions aussi fait notre version des semmelwrap.  Mes amis blogueurs ont fait un choix que je vous propose de découvrir sur ce tableau Pinterest :

 

Les « Fastelavnsboller » danois ou norvégiens

Je n’arrive pas à prononcer ce mot mais j’arrive parfaitement à faire des orgies de ces douceurs. Cette variante danoise des semlor est dans mon livre de recettes sur la cuisine Hygge. Côté gourmandise, les Danois adeptes du hygge et du plaisir, mettent la barre haute. Les fastelavnsboller sont enrichis de pâte d’amande, de crème pâtissière et de chocolat. Côté variante, c’est plus sur le glaçage final que j’ai vu des expérimentations intéressantes. 

J’ai remarqué » que les Danois et les Norvégiens avaient beaucoup de recettes communes souvent différentes de celles de la Suède. Les fastelavnsboller en sont la preuve.

Les « laskiaivspulla » finlandais

Ceux-là, je n’ai jamais goûté, mais ils ressemblent à des « Semlor » suédois, à la différence qu’ils ne contiennent pas de pâte d’amande qui est remplacée par de la confiture.

Recette de la pâte à brioche commune à toutes ces spécialités selon Magnus Nilsson

Temps total

1 h 42
  • Temps de préparation : 1 h 30
  • Temps de cuisson : 12 minutes

  • 32 cl de lait
  • 150 g de beurre
  • 50 g de levure fraiche
  • 1 oeuf
  • 1250 g de sucre
  • 750 g de farine T45
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de cardamome en poudre

Faire fondre le lait et le beurre dans une casserole. 

Laisser refroidir puis ajouter la levure, mélanger bien. Laisser à air ambiant une dizaine de minutes jusqu’à obtenir des petites bulles. 

Dans un robot pâtissier, mettre la farine avec le sel, le sucre et l’œuf. Verser le lait à la levure dessus et pétrir avec le crochet pendant 20 minutes. Laisser reposer 40 minutes.

Dégazer pour obtenir une pâte pour faire des semlor ou des fastelavnboller.