Ma tambouille

Rösti de courge de Nice

Rösti de courge de Nice
Birgit Dahl
16 h 54 min
novembre 25th, 2017

Avec la courge de Nice que j’ai trouvé au marché, j’ai eu envie de faire des röstis, pour accompagner mon poisson dont je vous parlerais bientôt. Mais des rösti, je n’ai pas le souvenir d’en avoir déjà fait. Un petit tour sur la blogosphère culinaire et une analyse synthèse des recettes, certaines utilisent des pommes de terre cuites, d’autre ajoute des lardons ou du jambon. J’ai fait un petit mix , et voilà le résultat.

 

C’est vrai régal, j’ai mis 50% de pomme de terre pour 50% de courge et l’équilibre est très bon. Je me suis amusée à les cuire dans des cercles que ma copine Sandrine m’a ramené du Vietnam. 

Ingrédients pour 8 Rösti

  • 4 pommes de terre pelées et râpées
  • le même poids de courge de Nice épluchées, râpées 
  • 1 échalote finement haché 
  • 2 c. à s. de mascarpone 
  • 1 c. à c. persil plat haché 
  • 2 c. à thé jus de citron 
  • 3 c. à c.  farine 
  • 2 c. à c chapelure 
  • Sel & poivre 
  • Huile pour la friture

 

 

Recette

Mettre à dégorger la courge râpée avec un peu de sel. Faire de même avec les pommes de terre râpées. Les mettre dans un linge et presser pour faire sortir toute l’eau. Dans un bol mélanger avec tous les autres ingrédients. Faire chauffer un fond d’huile dans une poêle. Disposer les cercles et remplir du mélange. Laisser cuire 7 à 8 min. à feu moyen, Retourner et laisser cuire à nouveau 7 à 8 Min. à feu plus doux.

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Rösti de courge de Nice

  1. Les rösti, c’est une spécialité suisse-allemande (partie de la Suisse qui s’exprime en dialecte suisse-allemand). Les vrais de vrais se font avec des pommes de terre cuites, puis râpées et poëlées, et un de mes oncles en mangeait tous les matins au petit-déjeuner, trempés dans son café au lait…
    Chez moi en suisse (romande), on parle de la « barrière de rösti » (röstigraben) qui sépare la suisse allemande de la suisse romande, qui symbolise la différence de mentalité.
    N’empêche qu’on en mange aussi et que c’est bon.

  2. Je n’avais jamais pensé à faire des röstis avec de la courge, pourtant je l’ai testée sous toutes ses coutures celle-là cette version me plait beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close