Ma tambouille

Le Gaspacho d’Elise, ou comment faire cuisiner les adolescents

Le Gaspacho d’Elise, ou comment faire cuisiner les adolescents
Birgit Dahl
20 h 33 min
juillet 30th, 2019

Le Gaspacho d’Elise, ou comment faire cuisiner les adolescents

Le Gaspacho d’Elise, ou comment faire cuisiner les adolescents

 

 

Ce week-end, nous avons laissé notre fille qui frôle les 16 ans, ravie, seule à la maison.

Nous sommes partis avec les garçons pour une fête de famille à Barcelone, je vous en parlerais bientôt.
 
Frigo bien rempli avec un nouveau livre de cuisine spécial ado. En fait, le premier que je trouve depuis que je m’intéresse à la question de la cuisine des ados.
 
Mon petit doigt me dit que, bientôt à la rentrée, certainement, un livre spécial cuisine pour ado devrait arriver mais de cela aussi nous en reparlerons …
 
Je vous disais que j’avais rempli le frigo mais à ma façon, c’est-à-dire rien de tout prêt mais des aliments simples et facile à cuisiner.
 
Souvent en double, ma fille avait pour consigne d’inviter ses copines pour ne pas être trop seule. A notre retour un peu tard, lundi soir elle nous avait concocté un très beau gaspacho. Histoire que nous ne soyons pas trop dépaysé de notre séjour à Barcelona.
 
Non seulement, elle l’a fait de son propre chef mais elle a aussi eu un réflexe gratiné, prendre en photo son plat. Alors je vous laisse avec sa recette, sa prose et ma fierté. Place au gaspacho d’Elise :  

 

 

Ingrédients pour environ 6 à 8 petites verrines

  • 500 grammes de tomates
  •  un demi-concombre
  •  1 poivron rouge
  •  une gousse d’ail
  •   1 citron
  •  une c. à s. de concentré de tomate
  •  2 à 3 tranches de pain tranché (boule de campagne, pain de mie…) selon la consistance désirée
  • 10 cl d’huile d’olive 
  •  Quelques feuilles de basilic
  •   Sel, poivre

Recette :

Les tomates :

Pour les monder : faire bouillir de l’eau, y plonger les tomates 1 minutes  puis les passer sous l’eau froide et enlever la peau. Ensuite, couper les tomates en 2 ou en 4 afin d’enlever les pépins (et le jus). Mettre les pépins et le jus dans une passoire au dessus d’un bol afin de ne récupérer que le jus de tomate. Jeter ensuite les pépins. Mettre la chair de la tomate dans un mixeur.  

Le concombre :

Éplucher le concombre entièrement, couper le dans le sens de la longueur et enlever ses pépins. Couper le concombre en gros morceaux et l’ajouter dans le mixeur. Réserver éventuellement quelques dés de concombre pour la décoration des verrines.  

Le poivron :

Laver le poivron, le couper, enlever son pédoncule et ses pépins. Le couper grossièrement et le mettre dans le mixeur. Réserver éventuellement quelques lamelles de poivrons pour la décoration des verrines.  

L’ail :

Éplucher la gousse d’ail, la couper et l’ajouter à la préparation.  

Le pain :

Enlever la croûte du pain, découper la mie en morceaux et les tremper dans le jus de tomate avant de les ajouter dans le mixeur. Garder éventuellement la croûte du pain (coupée comme pour des mouillettes) pour la décoration des verrines.  

L’assaisonnement :

Ajouter le jus du citron (pressé), l’huile d’olive, des feuilles de basilic découpées, le concentré de tomate, le reste du jus de tomate (après 1 et 5), et éventuellement un peu d’eau. Saler, poivrer puis mixer plus ou moins longtemps selon la texture désirée (gaspacho avec des morceaux, velouté ou liquide).  

Le final :

Laisser reposer au frais pendant au moins une heure ou mettre un glaçon dans chaque verrine avant de la remplir de gaspacho. Décorer de basilic, de concombre, de pain, de poivron ou encore de gros grains de sel ou de poivre… Choisir sa déco avec les 2 ou 3 ingrédients restants. (il est possible de dépareiller la déco des verrines)  DEGUSTER FRAIS en entrée ou en apéro.

 Note de l’auteure :

Goûtez régulièrement la préparation, je nie toute responsabilité d’un éventuel surdosage de l’un des ingrédients. Toute personne choisissant de faire cette recette s’engage à renoncer à toute poursuite contre l’auteure concernant notamment le nombre de verrines indiqué (en gros, rajoutez une tomate si vous voulez être sûr d’avoir 8 verrines).

 

Page publicitaire :

Ce Gaspacho est encore meilleur avec quelques gouttes de Tabasco (je jure que les producteurs ne m’ont pas payé pour vendre cette sauce et que je n’ai pas d’action dans la société qui fabrique le Tabasco).

           

 

 

5 commentaires sur “Le Gaspacho d’Elise, ou comment faire cuisiner les adolescents

  1. La cuisine, cela se transmet !
    Une de mes cousines est Sévillanne. Grande et ancienne famille vivant aux Canaries. Elle fait le gazpacho comme Elise, mais elle ne pèle pas les tomates ! Cela donne de la couleur en plus. bravo pour les photos.

  2. hummm que du bonheur avec cette chaleur qui nous envahis !!!
    pas mal l’idée de ce livre je dois bien reconnaitre qu’ici aussi les enfants aiment mettre la main à la pâte d’ailleurs mon fils est en train de finir la pizza !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close